Chronique d’une journée ordinaire

Il est 9h15. Vous vous redressez pour poser un pied à terre. Assis au bord du lit vous caressez le chien. Vous vous levez pour ouvrir la porte de la chambre et laissez sortir le chien. Vous avancez pieds nus dans le couloir jusqu’à la cuisine où vous avez la bonne idée de vous faire un café. Les clefs de votre voiture traînent sur la table. Vous regardez le texto de confirmation de votre vol. La première gorgée de café est affolante de bonheur. Vous donnez à manger à votre chien. Jusqu’ici rien ne se passe mais rien ne se transforme non plus. Machinalement la musique s’enclenche, un texte en approche. Le premier pas est fait. Vous vous félicitez d’avoir acquis l’intégralité des titres de Robert Johnson mais le temps presse. Le chien a finit, il vous faut sortir au plus vite. Sort, sort, sort….

et le bac dans tout ça?

Aucun rapport, absolument aucun mais il vous fallait un sous-titre. Dans quelques heures seulement vous vous rendrez dans un concessionnaire spécialisé Mazda comme celui-ci pour tester la mazda 3 sport 2016. L’idée vous est plaisante bien que d’ici là, il vous faille affronter une journée déjà bien excitante. Un sourire se dessine sur votre visage sans pour autant qu’il puisse être visible pour quiconque pas même perceptible pour ce client au téléphone. Le projet est intéressant. Les données retournées par l’outil en ligne semrush le confirment. Vous raccrochez. Le moment est opportun pour que skype s’alarme. L’interaction ne se fait pas. Le cap est donné. Rien ne vous fera deviez de votre route, ce qui était prévu se fera, au moins jusqu’à midi 12. Après, quand la faim se fait tenace vous ne répondez plus de vous. Et puis, se promener avec votre chien cinq fois par jour vous creuse l’estomac.

mais enfin

Vous entamez un paquet de gâteaux et il n’est que 10h30. L’idée vous vient de transformer le moment en un petit déjeuner de champion mais vous n’avez pas fait les courses. Le frigo est vide. Vous songer à des crackers avec du fromage. Avant de vous ruer dans votre cuisine, vous préparer des pâtes, vous décidez de réveiller le chien et de partir vous promener. Sur le chemin, vous pourriez même en profiter pour respirer. Vous rentrez chez vous le temps de déposer le chien, d’attraper le paquet de gâteaux puis vous filez en direction de votre supermarché. Sur le chemin, un mail sur votre smartphone du client de ce matin vous apprend que le projet se fera. Satisfait, votre esprit vagabonde, une pensée s’offre à vous, il y a de forte chance pour que vos prochaines courses se fassent en Mazda.